03 85 36 37 18

Feillens

Présentation

Situation géographique

De nombreux cours d’eau traversent le territoire communal dont le plus connu est la Saône. Cette rivière borde l’ouest de la commune et forme une frontière naturelle avec Sancé, commune du département de la Saône-et-Loire. Un de ses affluents est la Loëze qui traverse le nord de la commune et termine son cours à Feillens.

Feillens est bien situé au niveau des axes de communication routiers. L’autoroute A40 (Mâcon – Genève), portion de la Route Centre-Europe Atlantique Bordeaux/Nantes – Annemasse, traverse le sud-ouest de la commune. On trouve près de la zone d’activités la gare de péage de Feillens qui permet de rejoindre l’autoroute en direction de Mâcon et Paris ainsi qu’en direction de Bourg-en-Bresse et Genève.

La RD933 traverse Feillens du nord au sud, elle est l’artère principale de la commune. Elle commence au sud vers la zone d’activités de Feillens Sud et vient de Replonges et Pont-de-Veyle et finit au sud vers Passant avant de partir vers Manziat et Pont-de-Vaux. Au niveau départemental, cette route relie Sermoyer au nord à Massieux au sud. Avant 1972, cette voie faisait partie de la RN433 qui reliait Saint-Germain-du-Plain à Lyon mais cette dernière a été déclassée en trois voies en fonction des trois départements qu’elle traversait.

Données démographiques

La population de Feillens est principalement concentrée en un seul lieu avec des hameaux proches les uns des autres. Les plus importants sont Le Dégottet, Les Beys, Brux, Limerol, Passant, Ternant, Montagnat, Le Poux, La Chapelle, Les Massets et Montgrimoux.

Actuellement, la commune compte une population de 3336 habitants, pour une superficie de 1491 Ha.

La Mairie

Horaires Contact
du lundi au samedi : 9h – 12h

le mardi : 9h – 12h / 13h30 – 17h30.

En juillet et en août,
du lundi au vendredi : 9h – 12h

le mardi : 9h – 12h / 13h30 – 17h30.
Fermé le samedi.

BP n° 2 – 01570 FEILLENS

Tél : 03 85 36 17 00 – Fax : 03 85 36 17 09

Mail : commune-de-feillens@wanadoo.fr

0 km
de Mâcon
0 km
de Pont-de-Vaux
0 km
de Bourg-en-Bresse
mairie de Feillens

Culture et traditions

Histoire

Feillens a droit à une petite place dans la grande histoire : dans l’île de la Palme pour moitié, territoire rattaché à la Bresse au milieu de la Saône, se sont déroulés en 842 les premiers pourparlers entre les trois fils de Louis le Débonnaire. L’année suivante, le traité de Verdun fixait la Saône comme frontière entre le royaume de France (rive droite : le Mâconnais) et l’Empire (rive gauche : La Bresse) pour sept siècles et demi.

La Seigneurie de Feillens, dépendant des sires de Bâgé avec Maison Forte a été possédée par la même famille durant 700 ans !

Vestiges religieux

Au hameau de la Chapelle, près de la jolie et sobre petite église rurale, se dresse une croix du XVIème siècle, sorte de calvaire, restaurée mais assez altérée. Elle se trouvait auparavant au hameau de Montgrimoux.

Sur la façade de l’église, deux statues anciennes : Saint Pierre et Saint Jean–Baptiste (XVIème siècle).

Une terre riche

Anciennement village de salaisonniers et de coquetiers, Feillens est une commune en pleine mutation qui a réorienté son développement vers le maraîchage et l’activité artisanale.

Économiquement, les conditions naturelles sont favorables : des sols fertiles, les ressources de la prairie, la situation sur la route de Mâcon à Pont de Vaux.

La population et le rendement de la taille ont sérieusement progressé en un siècle. En 1666, il y avait 200 chefs de famille imposés, en 1787, on en compte 467. J.B Riboud remarquait alors « il n’y a pas de familles riches, mais leur industrie les rend presque tous aisés ». Il faut rajouter que nombreux sont les privilégiés qui tirent de substantiels revenus de leurs terres.

Feillens est aujourd’hui un des centres maraîchers importants du Val de Saône.

Vie économique

Grâce à sa situation géographique privilégiée et à la proximité de Mâcon, Feillens est aujourd’hui en plein essor.La commune abrite une zone d’activité intercommunale porteuse d’emplois.

Comme dit précédemment son activité commerciale et artisanale est développée ainsi que son activité agricole et agroalimentaire autour du maraîchage.